Le plan de déploiement des circulations douces en action

    Le plan de déploiement des circulations douces en action

    Le vélo est très prisé des Vésigondins qui apprécient ce moyen de transport tant pour flâner que pour se rendre sur leur lieu de travail ou les différents établissements scolaires de la ville. Les élus travaillent ainsi depuis plusieurs mois à la réalisation d’un plan de déploiement des circulations douces en concertation avec les riverains, les parents d’élèves et une association locale de cyclistes.

    Les orientations et projets de ce plan ont ainsi été présentés aux riverains des itinéraires identifiés lors de deux réunions d’informations, les 7 et 9 novembre derniers. Que prévoit ce plan ?

    La première phase qui va être déployée consiste en la création de deux axes de circulation : le premier reliant le sud au nord, du parc Princesse jusqu’à la gare du Vésinet Centre. Le deuxième axe part du collège et rejoint le stade des Merlettes et la gare RER du Vésinet/Le Pecq.

    – Pour réaliser ces deux axes, la Municipalité a identifié que la meilleure solution technique passe par l’usage du contre-sens cyclable à l’image de ce qui existe déjà allée des Bocages. Cela consiste à mettre la circulation des voitures en sens unique et, seulement pour les vélos, une piste matérialisée au sol leur permettant de prendre ces voiries en contre-sens. Les vélos arriveront ainsi sur la gauche des conducteurs circulant en sens unique. Pour permettre à ce plan de voir le jour, la Ville doit pour cela mettre certaines voiries en sens unique, avec des impacts probables sur le stationnement.

    Ce plan sera déployé dans le courant du premier trimestre 2018. D’autres étapes suivront pour permettre de compléter ces grands axes de circulation douce. Par exemple, sur le boulevard Carnot, un grand axe cyclable va être aménagé. Les travaux de remplacement des candélabres ont laissé de la place pour aménager cet espace cycliste en parallèle de la chaussée. Ces itinéraires s’inscrivent également dans le cadre d’une coopération communautaire. Ils permettront, par exemple, de s’interconnecter avec Montesson – qui va également développer son réseau de pistes  cyclables – avec Croissy ou bien encore Chatou. Pour permettre le déploiement de ces circulations douces au niveau communautaire, un financement intercommunautaire sera mis en place.

    ITINERAIRES CYCLABLES