Déconfinement : usage des transports en commun en heures de pointe

    Déconfinement : usage des transports en commun en heures de pointe

    À partir du lundi 11 mai, tous les usagers des transports en commun devront posséder, selon les cas, une attestation de leur employeur ou une auto-attestation pour motif impérieux, uniquement pour voyager aux heures de pointe en semaine.

    Une attestation obligatoire de déplacement pendant les heures de pointe en semaine est désormais nécessaire afin de respecter la distanciation sociale et permettre de mieux répartir le nombre de personnes devant se déplacer en Île-de-France.

    Il en existera deux types à utiliser aux heures de pointe  :
    – L’attestation employeur : attestation professionnelle pour l’usage des transports en commun en heures de pointe
    – L’auto-attestation pour motif impérieux : Auto-attestation pour l’usage des transports commun en heures de pointe

    Le port du masque sera également obligatoire pour emprunter les transports en commun.

    Quand doit-on posséder une attestation de déplacement ?

    • L’accès aux transports aux heures de pointe (de 6h30 à 9h30 et de 16h à 19h.) sera réservé aux personnes ayant une attestation.
    • Chaque usager devra posséder une attestation employeur ou une auto-attestation pour motif impérieux. Elles devront être présentées aux agents de contrôle.
    • Le reste du temps, hors heures de pointe, le week-end et jours fériés, il n’y aura pas besoin d’attestation.

    Quelle attestation pour quel voyageur ?

    • Chaque salarié devra avoir une attestation de son employeur indiquant les tranches horaires d’arrivée et de départ de son lieu de travail ;
    • Les autres voyageurs devront remplir une auto-attestation en cas de déplacement pendant les heures de pointe pour motifs impérieux.

    Quels sont les motifs de déplacement acceptés pour l’auto-attestation ?

    • Les trajets entre le lieu de résidence et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle, et les déplacements professionnels impératifs pour les travailleurs non-salariés.
    • Les trajets entre le lieu de résidence et l’établissement scolaire, effectués par une personne qui y est scolarisée ou qui accompagne une personne scolarisée, et les trajets nécessaires pour se rendre à des examens ou des concours.
    • Les déplacements pour des consultations et des soins spécialisés ne pouvant être assurés distance ou à proximité du domicile.
    • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants.
    • Les déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire.
    • Les déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire.
    • Les déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.