Les résultats de l’enquête sur le vélo dans l’Agglo

    Les résultats de l’enquête sur le vélo dans l’Agglo

    Une enquête sur les usages du vélo

    De décembre 2020 à janvier 2021, le Département des Yvelines a lancé une étude sur l’usage du vélo avec l’appui de l’Agglo et des communes du Vésinet, Chatou et Le Pecq. Cette étude s’adressait aux habitants des trois communes et aux personnes qui y circulent, cyclistes ou non. Vous avez été nombreux à participer, la CASGBS et la Ville vous remercient de votre précieuse contribution !

    Vous trouverez ci-dessous les résultats de cette enquête. Ces données seront utilisées prochainement pour les études d’aménagements et de sécurisation à prévoir au niveau du Vésinet.

    Les objectifs :

    • Réaliser une enquête en ligne sur l’usage actuel du vélo et les freins à son utilisation, auprès des habitants des 3 communes et de la communauté d’agglomération.
    • Savoir qui sont les cyclistes et leurs déplacements, notamment dans le périmètre de la RD186 (entre les ponts de Chatou et Le Pecq).
    • Enrichir la phase opérationnelle du projet d’aménagement cyclable de la RD186 grâce aux retours des habitants.

    Les résultats de l’enquête

    À la clôture du questionnaire, 3085 réponses ont été enregistrées et traitées.

    Profil des répondants

    • Plus de 3 000 répondants en 2 mois dont plus de 50% sont des cyclistes fréquents et près de 50% des cyclistes occasionnels (35%) ou non cyclistes (10%).
    • Des réponses à 80% émanant des 3 communes concernées (20-30% chacun), mais 20% également issues d’autres villes proches.
    • Le Vésinet très concerné par le périmètre (près de 40%), suivi de Chatou (près de 30%) et Le Pecq (15%).
    • Beaucoup de réponses d’adultes (90%) et de femmes (60%) mais peu de réponses des jeunes (6%) et des moins de 30 ans (10%).

    Usages et pratiques du vélo

    • Beaucoup plus d’actifs (78%) que de retraités (10%) ou d’étudiants/scolaires (9%).
    • Près de 80% des personnes concernées par l’usage du vélo (plutôt les actifs) travaillent à moins de 20 km de leur domicile, pour environ 15% à plus de 20 km. Seulement près de 25% résident à moins de 5km de leur lieu de travail. A souligner pour plus de 10% l’intermodalité vélo avec les transports en commun.
    • Le vélo et la voiture sont tous deux principalement utilisés par 30% des répondants. La marche et les transports en commun ne sont pas en reste car 20% déclarent se déplacer principalement ainsi.
    • Plus de 50% des questionnés utilisent le vélo fréquemment dans la semaine (1/4 tous les jours, 1/3 une à trois fois par semaine) près de 30% ne sont pas (10%) ou peu (15%) adeptes actuels du vélo.
    • 1/3 des habitants utilisent le vélo pour des déplacements de durée courte (moins de 20 minutes) pour plus de 50% qui s’en servent plus de 20 minutes.

    Qualité des déplacements à vélo sur les communes

    • Le danger causé par les autres usagers est le frein principal à l’utilisation du vélo (45%). Le manque de confort est ressenti à 30% comme une contrainte. La qualité des aménagements est également citée comme une entrave à la pratique (25%).
    • Beaucoup d’utilisateurs (60%) apprécient l’utilisation du vélo d’abord pour ses vertus (plaisir, sortie, écologie) quand près de 30% la jugent pratique en tant que mode (rapidité, stationnement).
    • La grande majorité des habitants répondant à l’enquête possède un vélo ou en a un à disposition (plus de 95%).
    • 40% des répondants citent la qualité des itinéraires (continuité, directs, sécurisés) suivi du stationnement (1/3) et de la modération des vitesses des véhicules (30%) paraissent comme les améliorations majeures à apporter pour favoriser le vélo.

    Priorités d’aménagement sur le périmètre

    • Les 3 000 répondants mettent en priorité l’aménagement de la RD186, les carrefours d’accès aux 2 ponts et les accès des collèges, devant les abords des 3 gares RER puis la place de la République et les avenues Thiébaut et Lambert.
    • À noter des demandes spontanées conséquentes pour : les routes de Croissy et Montesson et le quartier Princesse au Vésinet ; les bords de Seine ainsi que la continuité vers Rueil-Malmaison.

    Qualité des déplacements à vélo sur le périmètre d’étude

    • Près des 3/4 des répondants déclarent circuler sur le périmètre d’étude.
    • Le périmètre est jugé très majoritairement pas agréable et pas sécurisé à vélo mais par contre assez direct et pratique (50%).
    • Plus de 3/4 des personnes pensent qu’il faut l’aménager par des pistes sécurisées et séparées, via un réseau continu.

    Consulter le rapport d’analyse.